450.844.6774  Suivez-nous sur / Follow us on Facebook

Blogue

Douleur au talon, cinq (5) conseils pour vous soulager

Vous éprouvez de la difficulté à terminer vos journées de travail, car vous souffrez de douleur aux pieds ? Marcher plusieurs kilomètres vous donne l'envie de marcher sur la pointe de vos pieds ? Lisez ces cinq (5) conseils et vous verrez la douleur disparaître. 

La douleur dont vous souffrez peut être causée par plusieurs irritants. La région du talon est l'une des zones les plus importantes pour la posture statique et la marche. En effet, l'arrière-pied est conçu pour supporter environ 70% de notre masse corporelle lorsque nous sommes en position debout. Ainsi, le talon est soutenu par de nombreux muscles et tendons qui soutiennent activement la fonction de celui-ci (absorber les chocs, supporter la charge, etc.). Le tendon d'Achille, les fléchisseurs des orteils et le carré plantaire sont des muscles jouant un rôle important dans cette région. À cela, nous ajoutons le fascia plantaire, ligament épais soutenant la voûte plantaire, et ce, de façon passive. C'est pourquoi, lorsqu'une de ces structures s'affaiblit ou se blesse, nous ressentons une douleur dans la région du talon. 

Évitez de marcher pieds nu

Le port de chaussures ou sandales qui soutient l'arche plantaire vous aidera énormément à terminer vos journées. Nous vous conseillons ainsi d'éviter les chaussures flexibles comme les chaussures de plage qui augmentent la tension appliquée aux structures de vos pieds. 

Étirez votre fascia plantaire et vos mollets

Le fascia plantaire qui se situe sous le pied est une zone facilement accessible. C'est pour cela que nous vous conseillons l'utilisation d'une serviette ou d'un mur. Par la suite, gardez la posture d'étirement pour un minimum de 30 secondes, et ce, à raison de deux (2) fois par jour.

Relâcher la tension sous le pied.

À l'aide d'une balle de tennis, effectuer des mouvements de va-et-vient du talon jusqu'au bout des orteils, en y appliquant une tension, et ce, pour une durée totale de 5 minutes par pied.

Appliquez de la glace

Appliquez une bouteille d'eau glacée ou un petit sac glacé sur la zone douloureuse environ 10 minutes par heure. Afin d'obtenir davantage de résultats, nous vous conseillons d'exécuter cet exercice en soirée. 

Limitez les activités

Nous vous conseillons de cesser toute activité pouvant nuire au rétablissement de vos pieds, et ce, jusqu'à ce que la douleur se soit dispersée. De plus, il est recommandé d'effectuer un retour progressif aux activités quotidiennes afin d'éviter le retour de la douleur. 

Dans l'éventualité où ces cinq (5) conseils n'ont pas suffi au soulagement de votre douleur, la consultation d'un professionnel pourrait s'avérer nécessaire afin de rétablir la situation. Ainsi, nous vous conseillons de faire appel à la Clinique podiatrique Chiasson afin que notre podiatre puisse vous guider sur le chemin de la guérison tout en vous offrant les traitements adéquats. 

La chaussure idéale: Mythe ou réalité ?

Le soulier idéal est devenu un sujet populaire au fil des dernières années. Nous avons vu passer la mode maximaliste, la mode minimaliste, la mode "barefeet", la mode des chaussures anti-fatigue, etc. Bref, tout pour nous mélanger et ne plus savoir vers quoi se diriger. 

En podiatrie, nous entendons souvent la question suivante: "Dites-moi, quelle est LA chaussure idéale que je devrais acheter ?" La réponse n'est pas simple. En fait, la chaussure idéale pour vous ne le sera probablement pas pour votre voisin ou vos cousins. Et c'est tout à fait normal. 

La raison ? La mécanique de votre corps, votre posture ainsi que la morphologie de vos pieds sont tout à fait différentes de celles de votre entourage. Comme le rôle principal du soulier est d'offrir le soutien nécessaire au pied, la chaussure idéale va varier en fonction du type de pied et de l'activité visée. 

Par exemple, madame X a un type de pied dont l'arche est élevé (avant-pied creux). Si nous donnons une chaussure plate à madame X, elle risque probablement de développer tendinites ou lombalgies. Pour madame X, la chaussure idéale serait un soulier ayant un talon dont la hauteur concorde avec le degré de déviation de son pied. 

En cas de pied plat, la chaussure idéale doit comporter un certain degré de contrôle du mouvement du pied afin de limiter la pronation excessive (affaissement de l'arche plantaire) et offrir un bon soutien. Toutefois, pour les pieds creux, un critère important sera plutôt la présence d'une semelle externe absorbante au talon, les pieds creux n'absorbent pratiquement pas de choc lors de la phase de contact. 

Il n'existe donc pas une paire de chaussure pouvant convenir à tous et chacun. Afin de savoir quel est votre type de pied ainsi que la chaussure concordant à vos besoins, une visite en podiatrie peut s'avérer très utile et minimiser les achats de chaussures non adaptées à votre condition. 

Les verrues plantaires

Avec la saison estivale à nos portes, il est important de bien comprendre quelques faits reliés aux verrues plantaires. La verrue est une infection causée par un sous-type du virus du papillome humain (VPH). Les cellules infectées se situent dans les couches superficielles de la peau. La verrue plantaire est une infection qui s’attrape par contact direct ou indirect, principalement en milieu humide. Nous pouvons penser aux rebords des piscines publiques, aux douches publiques ainsi que les milieux de salles de bain (plancher, douche, etc). En été, il est aussi facile de penser aux jeux d’eau. 

Signes :  La zone infectée peut se couvrir de kératose (corne) et il est possible de noter l’apparition de plusieurs points noirs. Ces points sont en fait les capillaires thrombosés par le virus. Nous notons également la pertes des dermatoglyphes, les lignes de la peau. 

Facteur de risque : La contamination est possible seulement en présence d’une brèche dans les couches de la peau. Ainsi, les peaux sèches et craquées, la présence de coupure et d’éraflure ainsi qu’une peau très humide offrents toutes des portes d’entrées probables au virus. 

Un système immunitaire faible offre également un risque à la contamination, surtout chez les enfants et les personnes âgées.

Prévention : De façon générale, la verrue plantaire n’est pas douloureuse, aussi est-il important d’examiner la plante des pieds de façon régulière afin de noter toute nouvelle infection. 

Il existe plusieurs traitements disponibles en clinique. Le choix s’effectue selon l’historique de la personne atteinte, l’historique de la verrue et sa dimension. Un rendez-vous avec votre podiatre est donc nécessaire afin d’établir le bon plan de traitement. 

 

Les troubles fréquents chez l'enfant

Tout au long de la croissance, l’enfant est en développement. Sa posture ainsi que sa démarche seront en constante maturation au cours des mois et des années. Par contre, certains patrons de marche et de posture peuvent nuire au bon développement de votre enfant. Le présent article vise à vous énoncer les principaux indices permettant de voir un patron inadéquat pour votre enfant.

1-Votre enfant use ses chaussures prématurément vers l'intérieur du talon. Une telle usure démontre une mécanique du pied moins fonctionnelle et peut mener ultimement à des problèmes. Une consultation est donc recommandée afin de vérifier la cause d'une telle usure et évaluer les différentes options de traitement.

2-Un enfant se plaint de douleur aux pieds ou aux jambes. Si votre enfant n’aime jamais marcher longtemps, ne démontre aucun intérêt aux sports divers et qu’il est toujours le premier à s’arrêter, il souffre peut-être d’une mécanique déficiente. Une mauvaise mécanique demande beaucoup plus d’énergie afin de parcourir la même distance et votre enfant peut en ressentir une fatigue précoce.

3-Votre enfant trébuche très souvent. Il peut avoir un  ou les deux pieds pointés vers l’intérieur. Nous parlons alors ''d’in-toeing''. Ce type de démarche peut avoir plusieurs causes; un metatarsus adductus, une torsion tibiale interne, une torsion fémorale interne ou tout simplement une position de rotation interne du fémur, possiblement causée par une tension des ligaments et de la musculature interne à la hanche. Encore une fois, une évaluation biomécanique poussée permet de bien cerner la cause du problème et d’offrir le traitement adéquat. 

4-Votre enfant a les chevilles vers l’intérieur. Souvent ce signe vient avec un affaissement prononcé de l’arche plantaire (pied plat). Un pied plat peut être néfaste au bon développement de la croissance et de la posture car un mauvais positionnement du pied affectera également le fonctionnement de la cheville, du genou, des hanches et du dos.

Tant que la croissance n’est pas terminée, les os d’un enfant demeurent malléables. Ainsi, pris en charge assez tôt, il est possible d’améliorer le développement postural de votre enfant. Si vous avez des questions concernant la posture ou les pieds de votre enfant, veuillez nous contacter pour une évaluation complète. 

 

Les engelures

En cette période froide, il est bien important de prendre des précautions lorsque nous allons dehors afin d’éviter les engelures et de profiter pleinement des activités extérieures, sans complication. 

Une engelure survient lorsque la peau est exposée au froid de façon prolongée. Les zones généralement affectées sont les extrémités telles que les oreilles, le nez, les doigts et les orteils; il est donc bien important de se vêtir convenablement selon la température extérieure.

L’engelure a plusieurs stades. Tout d’abord, la peau devient soit blanche ou rouge et devient froide au toucher. Il peut s’ensuivre de sensations d’engourdissement, de fourmillement et voir même de brûlure intense. 

  • Engelure superficielle: la peau blanchit et peut devenir plus dure suite à la formation de cristaux à l’intérieur des tissus mous. De petites ampoules peuvent apparaître dans les 24-36 heures suivant le réchauffement de la zone affectée
  • Engelure sévère: Perte totale de sensation. L’engelure s’étend jusqu’aux tissus sous-jacents et les membres peuvent cesser de fonctionner. 24-48 heures après le réchauffement de la zone affectée, de groses ampoules peuvent apparaître et le membre peut devenir noir et nécrosé. 

Comment traiter: Retirer les morceaux de vêtement humides. Réchauffer la région froide lentement avec la chaleur corporelle soit des mains ou des aisselles. Éviter la friction. Surtout, ne pas réchauffer la partie affectée à l’eau chaude, le changement brusque de température est susceptible d’endommager les vaisseaux sanguins. 

Comment prévenir: Éviter l’exposition prolongée au froid, particulièrement lors des journées venteuses. Se vêtir adéquatement en plusieurs couches de vêtements confortables, pas trop serrés. Porter des bas bien ajustés, qui respirent bien et ne gardent pas l’humidité. En cas de sortie, prévoir une seconde paire de bas au besoin. Il est bien important de changer de vêtement dès que ceux-ci deviennent humides. 

En cas d'engelure ou pour toute question afin de mieux prévenir cette blessure thermique, n'hésitez-pas à consulter votre professionnel de la santé.

Page 1 sur 2

Google+